Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jean-François Escolier, Getzem Secure : la sensibilisation des personnels à la protection de l’information est aujourd’hui une priorité

janvier 2017 par Emmanuelle Lamandé

La sensibilisation des personnels à la protection de l’information est aujourd’hui devenue une priorité. La société Getzem Secure, qui sera une nouvelle fois présente au FIC, accompagne les entreprises dans cette démarche. Pour Jean-François Escolier, Directeur Général de Getzem Secure, il est en effet désormais invraisemblable de laisser des collaborateurs accéder aux données les plus sensibles sans les avoir préalablement certifiés aux bonnes pratiques.

Global Security Mag : Quel est l’objectif de votre participation au Forum International de la Cybersécurité 2017 (FIC) ?

Jean-François Escolier : Le FIC est toujours l’occasion de mieux appréhender les difficultés que rencontrent nos interlocuteurs. Paradoxalement, nous exposons d’abord au FIC pour écouter nos visiteurs et orienter nos développements. A titre d’exemple, notre nouvelle plateforme de certification en ligne (Vigiware) est le fruit des attentes exprimées en ce sens en janvier 2016.

GS Mag : Quelles sont les solutions de cybersécurité indispensables pour une administration ou une entreprise ?

Jean-François Escolier : Plus de 80% des incidents majeurs de sécurité sont le fait d’erreurs humaines. La sensibilisation des personnels à la protection de l’information est donc une priorité pour toutes les entreprises. Bref, toute entreprise doit pouvoir gérer simplement la formation, la sensibilisation et la certification de ses personnels.

GS Mag : Quelles sont les principales préoccupations de vos clients ?

Jean-François Escolier : Les formations à la sécurité sont souvent jugées ennuyeuses et inutiles… Elles mobilisent trop peu et le suivi des performances pédagogiques mal assuré. Nos clients nous demandent des solutions à la fois efficaces et ludiques, et souhaitent pouvoir mesurer l’impact des campagnes qu’ils pilotent. Nous nous employons à leur proposer des dispositifs efficaces pour répondre à ces objectifs.

GS Mag : Selon vous, comment la menace va t-elle évoluer en 2017 ?

Jean-François Escolier : Hélas, les délinquants ont compris qu’il était plus facile de détourner des sommes colossales aux entreprises par la ruse que de braquer des banques ou des fourgons blindés… Les prochains mois devraient voir les rançongiciels continuer à prospérer. Ils sont désormais transmis par des emails de plus en plus ciblés et qualitatifs, ou même par le biais des media sociaux.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Jean-François Escolier : De même qu’on ne saurait confier une voiture à une personne sans permis, il est invraisemblable de laisser vos personnels accéder aux informations les plus sensibles sans les avoir préalablement certifiées aux bonnes pratiques de protection du système d’information. Nous pouvons vous aider à conduire le changement, pour donner à chacun les compétences préalables à cet examen.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants