Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Christophe Marnat, Bertin IT : la Cyber Threat Intelligence pour anticiper les menaces !

janvier 2017 par Marc Jacob

A l’occasion de sa nouvelle participation au FIC, Bertin présentera ses solutions de lutte contre la fuite de données qui repose sur l’anticipation ; autrement dit, la Cyber Threat Intelligence. Pour Christophe Marnat, Strategic Line Manager de Bertin IT la Cyber Threat Intelligence permet aux RSSI d’anticiper les menaces pour ne pas les subir.

Global Security Mag : Quel est l’objectif de votre participation au Forum International de la Cybersécurité 2017 (FIC) ?

Christophe Marnat : Forts de notre double expertise en cyber sécurité et en cyber intelligence depuis plus de quinze ans, nous souhaitons sensibiliser les visiteurs à la valeur que la maîtrise de l’information peut apporter dans la protection de leur patrimoine informationnel. Ce sera l’objet de notre participation à l’atelier du mardi 24 janvier de 12h à 13h sur le thème « La boite à outils du SOC 2.0 ».
L’approche que nous préconisons repose sur l’anticipation ; autrement dit, la Cyber Threat Intelligence. L’enjeu, est de surveiller en temps réel le web et ses profondeurs – ce que l’on appelle le « Deep Web » et sa face cachée, le « Darknet » – afin de détecter en amont les cybermenaces et les fuites de données.
La protection contre la fuite de données devient d’ailleurs une préoccupation de premier ordre pour un grand nombre de conseils d’administration. Surtout lorsque l’on sait que 93% des entreprises de plus de 250 employés ont été victimes d’une infraction ou d’un vol de données en 2015 (Les Echos). Et qu’à l’échelle mondiale, ce sont 3,9 milliards de données qui ont été volées depuis 2013 (Data Security Confidence Index de Gemalto, Juin 2016) (1).

GS Mag : Quelles sont les solutions de cybersécurité indispensables pour une administration ou une entreprise ?

Christophe Marnat : En réponse aux besoins de veille, d’alerte et de gestion de crise des acteurs de la sécurité – publics et privés, nous avons développé une solution logicielle innovante : MediaCentric. Reposant sur des technologies entièrement maîtrisées en interne, elle offre des capacités complètes de collecte et d’analyse de données issues du web et de ses profondeurs.
Eprouvée dans des contextes à fort niveau d’exigence, MediaCentric se démarque des solutions concurrentes, y compris internationales, par ses capacités de traitement des données multimédia et de traitement multilingue. En effet, les attaquants échangeant des données sur des réseaux du monde entier via des supports variés, ce savoir-faire constitue un prérequis essentiel.
Si les SOCs et les CERTs peuvent intégrer notre solution dans leur boîte à outils en toute autonomie, nous proposons également un service clé en main permettant d’apporter aux organisations et notamment aux OIV une prestation à haut niveau d’expertise humaine et technique.

GS Mag : Quelles sont les principales préoccupations de vos clients ?

Christophe Marnat : En matière de Cyber Threat Intelligence, nos clients souhaitent d’abord anticiper les menaces grâce à l’identification en amont d’indices de préparation de cyber attaques, mais aussi de menaces ou de revendications d’attaques physiques sur le web.
Ils veulent en outre détecter les fuites d’information, intentionnelles ou non, en surveillant en temps réel le web et ses profondeurs. Il s’agit alors de repérer des échanges de données confidentielles, dérobées suite à des intrusions informatiques.
Nos clients ont besoin d’être informés le plus tôt possible des menaces qui les ciblent afin d’en réduire les impacts financiers. En effet, devant les pertes d’activités provoquées, le coût des processus de remédiation et les atteintes à l’image – lorsque les affaires sont médiatisées, les entreprises commencent à mieux s’armer.

GS Mag : Selon vous, comment la menace va t-elle évoluer en 2017 ?

Christophe Marnat : Hélas, les vols de données commerciales et stratégiques vont se développer, et les affaires qui en découlent continuer à être médiatisées.
Rappelons que le nombre d’affaires de vols de données sensibles a fortement augmenté en 2016, avec des volumes qui ne cessent d’impressionner : 500 millions de comptes chez Yahoo en septembre, 412 millions chez FriendFinder et 87 millions pour Dailymotion en octobre. En fin d’année, 68 millions de comptes étaient menacés chez Dropbox et 167 millions d’informations LinkedIn étaient à vendre. Et ce quand ce ne sont pas directement les fichiers de citoyens, comme les 50 millions d’identités exposées en Turquie, qui sont menacés.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Christophe Marnat : Anticipez les menaces pour ne pas les subir, et restez vigilants !


1) http://www2.gemalto.com/data-securi...


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants