Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jérôme Chapolard Orca Security : les équipes sécurité doivent utiliser des solutions à base IA pour la gestion des tâches routinières

mai 2022 par Marc Jacob

Orca Security vient de s’implanter en France. Afin de présenter ses solutions au marché français elle a choisi de participer à l’édition 2022 du FIC. Sa solution phare Orca Security est une solution 8-en-1 couvre les besoins de sécurité des environnements multi-cloud à partir d’une console unique. Jérôme Chapolard son Regional Sales Manager Orca Security présente sa stratégie. Pour lui, les équipes sécurité doivent utiliser des solutions à base d’intelligence artificielle qui sont particulièrement utiles pour la gestion des tâches routinières.

Global Security Mag : Quelle sera votre actualité lors du Forum International de la Cybersécurité 2022 ?

Jérôme Chapolard : Orca Security vient d’arriver sur le marché français. Le FIC sera donc l’occasion de présenter l’ensemble de ses produits aux clients partenaires avec en particulier la solution Orca Security

Global Security Mag : Quels les points forts des solutions que vous allez présenter à cette occasion ?

Jérôme Chapolard : La solution Orca Security est une solution 8-en-1 qui couvre tous les besoins de sécurité des environnements multi-cloud à partir d’une console unique, permettant ainsi de réduire les notifications inutiles et de se concentrer sur les risques les plus urgents

Global Security Mag : Depuis le début de l’année, avez-vous remarqué la montée de nouvelles cyber-menaces ?

Jérôme Chapolard : On peut reconnaître une qualité à la cyber-malveillance, c’est de s’adapter en permanence au contexte global : maladies, guerres, nouvelles technologies, tout est prétexte à créer de nouvelles attaques. Le contexte actuel en Ukraine favorisant encore plus les tentatives.

Global Security Mag : Comment les technologies doivent-elles évoluer pour conter ces menaces ?

Jérôme Chapolard : Les solutions de sécurité doivent aujourd’hui prendre en compte le contexte général de l’infrastructure afin de déterminer quel est le risque le plus élevé à contrer en priorité, sans pour autant laisser la porte ouverte à des menaces moins importantes qui peuvent malgré tout entraîner des conséquences importantes.

Global Security Mag : Selon-vous, quelle place l’humain peut-il avoir pour renforcer la stratégie de défense à déployer ?

Jérôme Chapolard : L’intelligence artificielle sera particulièrement utile pour la gestion des tâches routinières, mais l’œil et la réflexion de l’humain restent la meilleure arme contre la cyber-malveillance. Rester en alerte et informé sont toujours les meilleurs atouts pour lutter contre la cyber criminalité.

Global Security Mag : On note depuis des années une pénurie de talents, quelles actions les acteurs de la cybersécurité peuvent-ils mettre en place pour attirer de nouveaux talents ?

Jérôme Chapolard : Les acteurs de la sécurité doivent s’engager dans la formation permanente des talents. Les menaces évoluent vite et il faudra renforcer les équipes avec des membres qui ne viennent parfois pas du « sérail » mais ont la motivation et l’agilité d’esprit nécessaire pour devenir des membres importants des équipes de sécurité.

Global Security Mag : Quel message souhaitez-vous transmettre aux RSSI ?

Jérôme Chapolard : Profitez des nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle ou les solutions sans agents pour décharger les équipes des tâches fastidieuses afin qu’elles puissent se consacrer aux risques critiques et réfléchir aux prochains développements de l’infrastructure.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants