Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Check Point : Les problématiques sécurité des entreprises seront plus complexes en 2011 du fait de la mobilité

décembre 2010 par Check Point

Check Point Software Technologies Ltd. présente les résultats d’une étude conduite auprès d’administrateurs de sécurité informatique du monde entier. Ces derniers anticipent une hausse sensible du nombre d’utilisateurs se connectant aux réseaux d’entreprise au cours des douze prochains mois, 54 % mentionnant notamment une hausse significative du nombre d’utilisateurs distants. L’étude menée par Check Point montre également que les entreprises continuent de croître en taille, que les administrateurs informatiques doivent de plus en plus souvent résoudre des problématiques de sécurisation des données mobiles et d’environnements informatiques complexes. Au premier rang de leurs préoccupations figurent la perte de données, la gestion des utilisateurs, le vol ou la perte de matériel informatique, ou encore l’utilisation par les collaborateurs de l’entreprise d’accès Internet sans fil non sécurisés.

« L’informatique mobile et la démocratisation des nouvelles technologies de l’information ne sont plus des tendances. Il s’agit désormais d’une réalité quotidienne pour la plupart des entreprises. Collaborateurs et sous-traitants exigent un accès renforcé aux données et aux applications de l’entreprise, et ce tant à partir de leurs équipements professionnels que personnels », explique David Darmon, directeur général de Check Point Software France. « Dans de nombreux cas, les entreprises n’ont pas défini de politique adaptée pour sécuriser l’utilisation des ordinateurs et autres smartphones dans un contexte professionnel. Ces points de vulnérabilité doivent être résolus grâce aux technologies mais aussi par une meilleure sensibilisation des utilisateurs – l’association de ces deux leviers permettant in fine de renforcer la sécurité des infrastructures et de mieux sécuriser les données échangées par les utilisateurs en situation de mobilité. »

Selon les résultats de cette étude, 64 % des entreprises se disent préoccupées par l’augmentation du nombre d’utilisateurs distants et les risques induits en termes de sécurité des données sensibles. Pourtant, dans un contexte de hausse continue du nombre de collaborateurs nomades, 70 % des personnes interrogées reconnaissent ne pas avoir recours au chiffrement de données pour sécuriser leurs ordinateurs portables professionnels, et 87 % des entreprises ne chiffrent pas les données embarquées sur les clés USB ou les terminaux mobiles de leurs collaborateurs. Une majorité d’entreprises s’expose ainsi au risque de voir leurs réseaux infiltrés par des utilisateurs non autorisés, suite au vol ou à la perte d’équipements. Certaines entreprises anticipent toutefois la hausse continue du nombre de collaborateurs nomades : elles sont 52 % à avoir déployé des VPN clients sur les ordinateurs portables de leurs salariés, respectivement 23 % et 20 % à envisager le chiffrement des disques et des clés USB, et enfin 17 % à vouloir intégrer la technologie DLP au cours des douze prochains mois. Ajoutons que 54 % des entreprises interrogées envisagent de migrer vers Microsoft Windows 7 au cours des deux prochaines années. Les entreprises sont en effet à la recherche de nouvelles approches pour unifier la sécurité des postes clients, ou encore garantir la mise à jour et la conformité des nouveaux systèmes à l’aide des dispositifs de sécurité les plus récents.

L’étude indique également que les entreprises ont, en moyenne, recours à neuf prestataires différents pour sécuriser leurs infrastructures – du réseau jusqu’au poste utilisateur. Cette multiplicité des intervenants crée des difficultés en termes d’administration de la sécurité, et plus particulièrement pour les entreprises de plus de 500 salariés. Conséquence : certaines entreprises se retrouvent à administrer plus d’une douzaine de solutions de sécurité sur des infrastructures de grande envergure, ce qui occasionne régulièrement des failles de sécurité.

Depuis plus de dix ans, Check Point fait figure de leader sur le marché de la protection des données mobiles, avec à son actif des solutions de sécurisation des postes clients certifiées et maintes fois primées. On peut notamment citer Full Disk Encryption, Media Encryption ou encore Abra, une solution USB unique « plug-and-play » qui transforme n’importe quel PC en un véritable poste de travail d’entreprise, totalement sécurisé. En 2010, Check Point a lancé une nouvelle solution pour répondre aux préoccupations des entreprises en matière de sécurité, face à la démocratisation de l’informatique. Baptisée Mobile Access Software Blade, cette solution repose sur l’architecture à lames logicielles Software Blade Architecture™. Elle intègre un VPN SSL ainsi qu’une technologie de chiffrement permettant d’assurer une protection efficace contre les menaces de sécurité lorsque les utilisateurs se connectent au réseau à distance. La solution offre également aux utilisateurs la possibilité de télécharger l’application Check Point Mobile pour sécuriser et simplifier l’accès à leur compte de messagerie professionnelle, à l’intranet ou encore aux applications de l’entreprise, à partir de leurs terminaux mobiles – y compris à partir d’un iPhone ou d’un iPad. Pour de plus amples informations sur la gamme complète des solutions de sécurisation des données et des postes clients de Check Point, rendez-vous à l’adresse suivante : http://www.checkpoint.com/products/....

L’étude Check Point a été conduite en septembre 2010, auprès de plus de 220 administrateurs de la sécurité informatique implantés en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe, en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient. L’échantillon de l’étude représente un large éventail d’entreprises de tailles différentes – allant de la PME au grand groupe international – et couvrant de multiples secteurs d’activité, notamment le secteur financier, l’industrie, le secteur public, les télécommunications, l’éducation ou encore la santé.

« Depuis de nombreuses années, Check Point considère la protection des données comme l’une de ses priorités essentielles. Nous allons poursuivre notre démarche d’innovation en introduisant sur le marché des solutions novatrices qui non seulement permettent d’assurer une protection efficace des données échangées en situation de mobilité mais qui seront également synonymes de valeur ajoutée pour les collaborateurs nomades et de simplification de la sécurité pour les administrateurs informatiques », conclut M. Darmon.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants