Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Faut-il choisir entre pare-feu de frontière et pare-feu d’application Web ?

juillet 2024 par Kameerath Abdul Kareem, Product Marketing Manager, Progress

Ne tournons pas autour du pot, la réponse est oui ! Si vous disposez d’applications et d’autres services disponibles via le Web, vous avez besoin des deux. Les pare-feu réseau vous aident à protéger le périmètre de vos réseaux, et les pare-feu d’applications Web (WAF) fournissent des protections de sécurité supplémentaires pour les serveurs d’applications fournissant vos applications Web aux utilisateurs.

Les pare-feu réseau protègent les points entrants et sortants de votre réseau. Les entreprises doivent mettre en œuvre une stratégie de défense de sécurité à plusieurs facettes et à plusieurs niveaux. Les WAF offrent des fonctionnalités de sécurité spécifiques pour les applications Web et fournissent des éléments de la stratégie de défense globale nécessaire compte tenu des cybermenaces actuelles.

Outre les pare-feu et les WAF, les autres composants et techniques de cybersécurité déployés comprennent les systèmes de détection d’intrusion (IDS), les solutions de détection et de réponse réseau (NDR), les systèmes d’événements et d’informations de sécurité (SEIM), la gestion des identités et des authentifications (IAM), le zéro accès au réseau de confiance (ZTNA) et plus encore.

Mais qu’offrent les pare-feu réseau et les WAF et comment les WAF complètent les pare-feu réseau sans en éliminer la nécessité ?

• Les différentes sortes de pare-feu

Les pare-feu sont des solutions de sécurité dédiées qui se situent aux frontières du réseau et contrôlent le flux du trafic réseau entrant (entrée) et sortant (sortie). Ils peuvent assurer la médiation des flux de trafic entre les réseaux internes et Internet ou entre des segments de réseau distincts au sein d’une entreprise.

De plus, les pare-feu servent de mécanisme de défense du réseau de premier niveau et utilisent des règles pour contrôler le flux du trafic réseau. En inspectant et en filtrant le trafic réseau en fonction de politiques préconfigurées, un pare-feu peut autoriser ou bloquer des flux de trafic spécifiques en fonction de plusieurs attributs, tels que les adresses IP source et de destination, les ports, les protocoles ou d’autres critères.

Il existe différents types de pare-feu : les pare-feu matériels (appareils physiques), les pare-feu logiciels (installés sur des serveurs ou des appareils) et les pare-feu basés sur le cloud. Les pare-feu sont classés en fonction de la manière dont ils filtrent le trafic, et il existe deux types de filtrage :

Le Filtrage de paquets – Les pare-feu utilisant cette méthode vérifient les caractéristiques d’identification spécifiques des requêtes réseau, telles que les adresses IP, avant d’autoriser ou de bloquer le trafic (comme un videur vérifiant l’âge d’une personne via son identifiant).

L’Inspection avec état - Les pare-feu d’inspection avec état surveillent régulièrement l’état des connexions réseau. Ils maintiennent un tableau de toutes les connexions actives passant par le pare-feu. Les pare-feu avec état analysent le contexte de chaque paquet et les informations d’état au sein d’une connexion. Ils peuvent ouvrir et fermer dynamiquement des ports en fonction de l’état de la connexion, inspecter des flux de communication entiers à la recherche de contenu malveillant et maintenir la connaissance des sessions pour détecter des attaques telles que le détournement de session. Dans l’ensemble, les pare-feu dynamiques offrent un contrôle et une sécurité plus granulaires que le filtrage de paquets de base en comprenant le contexte du trafic réseau.

En résumé, un pare-feu constitue la première ligne de défense contre les menaces entrantes dans une approche de sécurité multicouche, ce qui en fait un élément crucial de la sécurité du réseau. Sa fonction principale est d’autoriser uniquement le trafic autorisé tout en bloquant les accès non autorisés.

• Le WAF - pare-feu d’application Web

Un WAF est une solution de sécurité complémentaire conçue pour améliorer la protection des applications Web contre plusieurs types d’attaques et de menaces. Contrairement aux pare-feu réseau traditionnels évoqués ci-dessus, qui fonctionnent au niveau des couches réseau et transport (couches 3 et 4 du modèle OSI), un WAF fonctionne également au niveau de la couche application (couche 7) et se concentre sur le trafic HTTP/HTTPS. Espérons que ce soit principalement HTTPS maintenant !

Un WAF surveille, filtre et bloque principalement le trafic Web identifié comme une menace pour les applications Web. Il inspecte les demandes entrantes et applique un ensemble de règles et de politiques pour identifier et prévenir les vulnérabilités et les attaques courantes des applications Web, telles que celles décrites dans le Top Ten de l’OWASP.

Comme les pare-feu réseau, le déploiement WAF peut s’effectuer via des appareils physiques, des machines virtuelles ou le cloud.

Les WAF prennent généralement en charge plusieurs techniques pour surveiller et filtrer le trafic circulant vers les serveurs d’applications Web. Ces techniques comprennent : la Détection basée sur les signatures (les WAF utilisent des règles et des listes de modèles d’attaque connus pour détecter les activités malveillantes) ; la Détection basée sur les anomalies (Le WAF enregistre une base établie d’activité réseau régulière. S’il détecte des écarts par rapport à cette ligne de base, il prend des mesures pour mettre fin aux activités malveillantes) ; les Modèles de sécurité (les WAF peuvent utiliser des listes négatives (bloquer) et positives (autoriser) pour contrôler le flux de trafic vers les applications Web.)

En plus de protéger contre les attaques d’applications Web, les WAF incluent souvent des fonctionnalités supplémentaires telles que la prévention des attaques de robots, la protection DDoS, la sécurité des API et l’intégration avec d’autres solutions de sécurité telles que les systèmes SIEM.

Les WAF constituent un élément essentiel d’une vaste stratégie de sécurité visant à protéger les applications Web. Ils offrent une couche de protection supplémentaire contre les cybermenaces qui ciblent la couche applicative.

• Une sécurité renforcée

Les WAF renforcent les dispositions de sécurité de plusieurs manières. Comme indiqué ci-dessus, la meilleure façon de les déployer est de s’inscrire dans le cadre d’une vaste stratégie de défense en matière de cybersécurité incluant des pare-feu réseau et les autres technologies mentionnées précédemment. Il convient de répéter que les WAF ne remplacent pas les pare-feu réseau traditionnels. Au contraire, ils complètent et améliorent la sécurité fournie par les outils existants en permettant une couche supplémentaire d’inspections de sécurité et en vérifiant le trafic réseau de manières différentes et complémentaires.

Les WAF ajoutent les éléments suivants aux défenses de sécurité :

La défense des applications Web : les WAF constituent la dernière ligne de défense pour les applications Web et les serveurs Web. Ils se situent entre les terminaux des utilisateurs et les serveurs d’applications Web et surveillent le trafic Web pour détecter les problèmes de sécurité avant qu’ils ne puissent avoir un impact sur les applications.

Une disposition de sécurité améliorée : les WAF comprennent comment le trafic Web utilise les protocoles HTTP/HTTPS. En conséquence, ils peuvent inspecter les paquets réseau pour rechercher des menaces potentielles et empêcher les tentatives d’exploitation que les pare-feu réseau traditionnels ne détecteront pas.

Les WAF jouent un rôle crucial dans une stratégie complète de cybersécurité. L’intégration des WAF avec d’autres mesures de sécurité crée des défenses multicouches qui font face à de nombreuses cybermenaces.

Ainsi, les WAF devraient fonctionner avec d’autres solutions et techniques de protection de la cybersécurité. Il s’agit notamment des pare-feu réseau, des systèmes de détection d’intrusion, des solutions de détection et de réponse réseau, des systèmes d’information et d’événements de sécurité, de gestion de l’identité et de l’authentification, de l’accès réseau zéro confiance, etc.

En mettant en œuvre une approche de sécurité à plusieurs niveaux, les entreprises peuvent réduire les risques liés à une couche de protection compromise, car d’autres couches de sécurité sont en place. Alors que les cybermenaces continuent d’évoluer, le déploiement de WAF est essentiel à la stratégie de cybersécurité.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants