Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude menée par le cabinet ESG pour Qlik : De sérieuses lacunes dans l’application de pratiques responsables en matière d’IA dans de nombreux secteurs

mai 2024 par Le Cabinet ESG pour Qlik

Qlik® a confié au cabinet Enterprise Strategy Group (ESG), filiale de TechTarget, la réalisation d’une étude portant sur l’application de pratiques responsables en matière d’intelligence artificielle dans divers secteurs. Cette étude souligne le besoin pressant de la mise en place rigoureuse de cadres éthiques, d’une utilisation transparente de l’intelligence artificielle et de la collaboration transversale entre secteurs au moment de l’intégration complexe de l’IA dans les processus métier. Ses conclusions indiquent que les entreprises doivent sans tarder donner la priorité à l’IA responsable non seulement pour se conformer aux règlementations émergentes, mais également pour renforcer la confiance et l’inclusivité dans les innovations assistées par l’IA.

L’étude publiée par le groupe ESG fournit des indications pertinentes quant à l’adoption, aux défis et aux initiatives stratégiques qui entourent l’IA responsable.
• Adoption généralisée des technologies d’IA : 97 % des entreprises interrogées s’intéressent activement à l’IA. Une proportion significative d’entre elles (74 %) utilise déjà des technologies d’IA générative en production. Ces chiffres représentent une évolution notable vers des activités pilotées par l’IA dans différents secteurs.

• Décalage entre investissement et stratégie : si la totalité des personnes interrogées déclare investir activement dans l’IA, 61 % d’entre elles y consacrent un budget substantiel. Parallèlement, il est étonnant de constater que 74 % des entreprises admettent ne pas avoir d’approche stratégique globale en faveur d’une IA responsable.

• Défis en matière de pratiques d’IA éthiques : l’étude met en évidence plusieurs défis que doivent relever les entreprises. Voici les deux principaux :
o 86 % des entreprises ne parviennent pas à rendre les systèmes d’IA transparents et explicables. Cela souligne le besoin impérieux de solutions capables de « lever le mystère » entourant les processus d’IA.
o La quasi-totalité des entreprises (99 %) se heurte à des obstacles pour respecter les règlementations et normes applicables en matière d’IA. Cela révèle la complexité de l’environnement règlementaire qui entoure l’IA.

• Impact opérationnel et priorisation de l’IA responsable : malgré les défis rencontrés, trois entreprises sur quatre (74 %) considèrent l’IA responsable comme une priorité absolue. Cette tendance confirme que la reconnaissance qui lui est conférée est grandissante. Pourtant, plus d’un quart des organisations interrogées ont été confrontées à une hausse des coûts opérationnels, une surveillance règlementaire minutieuse et des retards de mises sur le marché en raison de mesures inappropriées en matière d’IA responsable.

• Participation des parties prenantes à la prise de décision en matière d’IA : l’étude publiée par le cabinet ESG met en évidence le large éventail de parties prenantes qui interviennent dans le domaine de l’IA responsable. Elle insiste notamment sur le rôle proactif des services IT. Ce constat met en évidence la nécessité de suivre des approches inclusives et collaboratives dans le déploiement et la gouvernance de l’IA éthique.
À la lumière des conclusions de cette étude, Qlik insiste sur l’importance d’aligner les technologies d’IA sur les principes de l’IA responsable. Sa solution ? Fournir des capacités de gestion et d’analyse des données d’une grande robustesse et permettre à toute entreprise de gérer la complexité de l’IA selon une approche responsable. Par ailleurs, Qlik souligne l’importance de pouvoir s’appuyer sur un socle de données solide en vue de garantir la transparence, la responsabilité et l’équité dès lors que l’IA entre en jeu.
L’engagement de Qlik en faveur d’une IA responsable commence dès son approche de l’innovation puisque les considérations éthiques sont intégrées au développement et au déploiement de ses solutions. En se concentrant sur la création d’outils intuitifs capables d’améliorer la gouvernance des données et la Data Literacy — c’est-à-dire la capacité à lire, à utiliser, à analyser et à communiquer avec les données —, Qlik entend relever les principaux défis soulevés dans l’étude, à savoir assurer l’explicabilité de l’IA et gérer efficacement la conformité aux règlementations en vigueur.
Brendan Grady, General Manager, Analytics Business Unit chez Qlik, déclare : « L’étude menée par le cabinet ESG Research confirme notre position selon laquelle l’adoption de l’IA dépasse par nature le cadre de la technologie. Il s’agit avant tout de garantir la création d’un socle de données solide pour favoriser la prise de décision et l’innovation. Chez Qlik, nous accompagnons les entreprises non seulement pour déployer l’IA, mais également pour l’intégrer conformément à leurs objectifs stratégiques. Cette étude souligne l’importance d’une intégration responsable de l’IA pour accélérer la croissance des entreprises de façon durable et efficace. »
Michael Leone, Principal Analyst au cabinet ESG, ajoute : « Notre étude confirme l’adoption croissante de l’IA dans de nombreux secteurs. Toutefois, elle identifie également des manquements dans la mise en œuvre efficace de pratiques d’IA responsable. Alors que les entreprises accélèrent leurs initiatives en la matière, la nécessité de s’appuyer sur un socle solide soutenant des directives éthiques et une gouvernance des données robuste s’avère cruciale. Cette étude a pour objectif d’aider les entreprises à promouvoir une innovation responsable en adéquation avec leurs objectifs métier et les normes éthiques. »


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants