Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Commentaire de James Fisher, Chief Strategy Officer chez Qlik au sujet du rapport Global Risks Report 2024 publié par le Forum économique mondial

janvier 2024 par James Fisher, Chief Strategy Officer chez Qlik

"Il est préoccupant de constater que la désinformation et la mésinformation causées par l’IA ont été classées parmi les plus grands risques mondiaux de 2024, selon le rapport Global Risks Report 2024 publié le 10 janvier en amont du Forum économique mondial, qui se tient à Davos du 15 au 19 janvier. Toutefois, cela n’a rien de vraiment surprenant.

L’IA et l’IA générative sont extrêmement prometteuses pour améliorer la productivité et la croissance, mais elles doivent être utilisées et développées avec prudence. L’innovation ne doit pas se faire au détriment de la réglementation. Or, actuellement, les hallucinations et les fausses orientations de l’IA générative risquent de briser la confiance dans cette technologie, en particulier à l’approche d’une année marquée par de nombreuses élections politiques.
Le sommet sur l’IA qui s’est tenu à Londres fin 2023 a constitué une première étape importante vers la création d’une réglementation spécifique pour l’IA. En outre, à la fin de l’année 2023, l’European IA Act, loi européenne sur l’IA, a franchi les premières étapes de son approbation. C’est encourageant, néanmoins, les entreprises doivent d’ores et déjà porter une attention particulière à la manière dont elles utilisent et entraînent les modèles d’IA.

Les entreprises ne sont pas encore prêtes à exploiter leurs données business essentielles pour l’IA, mais ont conscience qu’elles doivent être rigoureusement vérifiées lorsqu’elles sont utilisées pour l’analyse. Des garde-fous seront nécessaires pour assurer la qualité et la gouvernance des données, et la confidentialité des données devra être respectée. Mais même avec cela en place, il faudra rester prudent. Des biais peuvent toujours se glisser et des hallucinations se produire, c’est pourquoi, pour éviter le risque de désinformation, les humains conservent un rôle essentiel dans le processus."


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants