Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Trois personnes sur quatre risquent d’être piratées en raison de mauvaises pratiques en matière de mots de passe

juin 2023 par Keeper Security

Keeper Security publie les résultats de sa dernière étude, le Rapport Keeper sur la gestion des mots de passe : Unifier la perception et la réalité. Évaluant les habitudes en matière de mots de passe de plus de 8 000 personnes au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, le rapport a révélé que 3 personnes sur 4 (75 %) dans le monde ne respectent pas les pratiques exemplaires en matière de mots de passe, la majorité d’entre elles (64 %) utilisant des mots de passe faibles ou des variations répétées de mots de passe pour protéger leurs comptes en ligne. Plus d’un tiers des personnes interrogées ont également reconnu qu’elles se sentaient dépassées lorsqu’il s’agissait de prendre des mesures pour améliorer leur cybersécurité, ce qui indique que ces sentiments pourraient les exposer à un risque accru de piratage.

"Afin d’analyser l’hygiène personnelle des gens en matière de cybersécurité, nous leur avons demandé à quel animal ils s’identifiaient en ce qui concerne leurs comportements en matière de cybersécurité", a déclaré Darren Guccione, CEO et cofondateur de Keeper Security. "Avec plus d’une personne sur quatre se décrivant comme une autruche enfouissant sa tête dans le sable, négligente comme un éléphant dans un magasin de porcelaine ou un opossum paralysé par la peur, l’industrie a manifestement encore beaucoup de travail à faire pour que davantage de personnes se sentent à l’aise avec la cybersécurité et soient par conséquent mieux protégées".

Selon le rapport annuel Data Breach Index de Verizon, jusqu’à 80 % des violations de données réussies sont le résultat d’identifiants de connexion compromis. Toutefois, selon l’étude, 57 % des personnes interrogées affirment surveiller leurs mots de passe "comme un faucon" ou disent qu’elles sont comme un "lion qui prend les choses en main en toute confiance". Parmi les premiers, 40 % ne savent pas si leurs mots de passe ont fait l’objet d’une violation, ce qui laisse penser qu’un grand nombre de personnes interrogées surestiment largement leurs connaissances en matière de cybersécurité ou ignorent délibérément les conseils en matière d’hygiène des mots de passe. En outre, seulement 7 % des personnes interrogées reconnaissent globalement que les gestionnaires de mots de passe sont le meilleur moyen d’assurer la cybersécurité personnelle.

"La gestion des mots de passe n’a pas besoin d’être complexe, écrasante ou difficile à comprendre, même avec un grand nombre de comptes numériques à sécuriser", a déclaré Craig Lurey, CTO et cofondateur de Keeper Security. "L’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe est un moyen idéal pour tout le monde de se protéger. En plus de créer et de stocker des mots de passe forts et uniques pour tous les comptes numériques, un gestionnaire de mots de passe peut offrir une protection contre les attaques de phishing et les liens malveillants, car il ne remplira pas les informations d’identification si l’URL ne correspond pas à ce qui se trouve dans le coffre-fort de l’utilisateur. Un gestionnaire de mots de passe peut également être associé à une surveillance du dark web afin que les utilisateurs puissent se tenir au courant de toutes les informations relatives à leur compte et prendre des mesures immédiates si les informations d’identification sont compromises.”

Parmi les autres statistiques significatives du rapport, on peut citer :
● 30 % des personnes utilisent encore des mots de passe simples pour protéger leurs comptes numériques, tandis que 34 % admettent répéter des variantes du même mot de passe.
● 39 % des personnes interrogées ne savent pas si elles ont été victimes d’une intrusion et 32 % ne savent pas si leurs mots de passe sont disponibles sur le dark web.
● 64 % des personnes interrogées ne sont pas sûres de bien gérer leurs mots de passe.
● 41 % des personnes interrogées estiment que la cybersécurité est trop difficile à comprendre.
● 29 % des baby-boomers utilisent des mots de passe forts et uniques pour chaque compte, contre seulement 20 % des répondants de la génération Z, dont 40 % trouvent que la cybersécurité est trop difficile à comprendre - le taux le plus élevé de tous les groupes d’âge.
● Les hommes sont plus confiants que les femmes en ce qui concerne la sécurité des mots de passe - 39 % des hommes contre 31 % des femmes.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants