Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Nouvelle recherche Trellix : ChatGPT peine à convaincre sur l’écriture de logiciels malveillants

mars 2023 par Trellix

Premier chatbot ayant recours à l’intelligence artificielle générative, ChatGPT a fait l’objet de nombreuses mises en garde au sein de la communauté cyber en raison de sa prétendue capacité d’écriture pouvant être mise au service de l’élaboration de logiciels malveillants, plus connus sous le nom de malwares.

Le Centre de recherches avancé de Trellix a conduit sa propre expérimentation et s’est d’attelé à coder un logiciel malveillant via ChatGPT. Ses conclusions sont à l’effet que :

• Toute demande directe de coder un logiciel malveillant est aujourd’hui interceptée par la plateforme et bloquée. Il est donc impossible d’arriver à ses fins de cette façon ;
• En interagissant avec la plateforme sur une durée longue (plus ou moins 12h), il est toutefois possible d’obtenir un logiciel malveillant de type malware ;
• Le niveau de sophistication du malware en question est tel qu’une basique solution de détection de malwares est à même de l’intercepter.
• Le Centre de recherche avancé de Trellix conclut donc que ChatGPT n’est pas un outil à valeur ajoutée pour des aspirants acteurs de la menace.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants