Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Nouveau passeport belge en 2021 : Zetes reste à la manœuvre

septembre 2020 par Emmanuelle Lamandé

Sept ans après avoir remporté le marché de la personnalisation des passeports belges, Zetes est reconduite dans son rôle de partenaire clé du SPF Affaires étrangères. La société a été choisie pour produire les passeports de nouvelle génération, dont le lancement officiel est prévu pour 2021.

Le contrat de type Build, Operate & Transfer (BOT), signifiant que Zetes se charge des investissements de départ et se rémunère ensuite en fonction du nombre de documents émis, porte sur une durée de 7 ans et est renouvelable jusqu’à 3 fois pour une durée d’un an.

Outre un design repensé, le nouveau passeport belge comportera son lot d’innovations technologiques. La page de renseignements sera en polycarbonate et intègrera différentes techniques visant à lutter encore plus efficacement contre la contrefaçon. Cette page comportera, entre autres, une fenêtre transparente avec double lentille de décodage et sera porteuse de la puce sans contact, qui contient notamment les données biométriques (photo et empreintes digitales). La technologie Image Perf fera aussi partie des sécurités additionnelles. Un certain nombre de données seront par ailleurs encodées dans un code Datamatrix.

Ayant élargi ses compétences et son portfolio de solutions au cours des dernières années, Zetes est également en mesure de prendre en charge elle-même l’exécution des tranches 2 et 3 de l’appel d’offre pour la production du passeport électronique belge. Ces volets concernent la mise en place, d’une part, de l’infrastructure à clés publiques (PKI) conforme aux exigences de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et, d’autre part, du Répertoire national des clés publiques (N-PKD). Ce dernier contient les certificats des passeports émis par d’autres Etats que la Belgique et en permettent ainsi la lecture par les autorités frontalières belges lorsque les voyageurs issus de ces pays passent la frontière nationale. Le PKI OACI servira, quant à lui, à l’émission des certificats numériques des passeports électroniques belges et sera pris en charge par la division ZetesConfidens de la société.

Les livrets personnalisés par Zetes seront produits par Thales. Le contrat prévoit également la fourniture des passeports provisoires aux ambassades belges. Ceux-ci ont également été revus pour en augmenter la sécurité en dépit d’une personnalisation qui doit nécessairement se faire au niveau local.

En 2019, le volume de passeports électroniques belges émis se montait à environ 550 000 pièces.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants