Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Global Security Mag : Le Magazine Trimestriel sur la Sécurité, le stockage, la dématérialisation...

Global Security Mag est un magazine trimestriel sur le thème de la sécurité logique et physique publié et diffusé à 5.000 exemplaires.
Notre revue est une source d’information indispensable à tous les acteurs de la filière sécurité. Elle est destinée à tous les professionnels de la sécurité informatique et physique : RSSI, Risk Manager, DSI, Administrateurs Réseaux, etc. dans les entreprises et administrations de toute taille...
Notre publication propose un résumé de tous les articles en anglais.
Le magazine est aussi diffusé en version PDF.

Contactez-nous

Nicolas Groh, Rubrik : le stockage est devenu le point central de l’entreprise et fédère les différentes fonctions de l’entreprise

octobre 2022 par Marc Jacob

A l’occasion des Assises, Rubrik présentera sa plateforme et sa valeur en matière de lutte contre les ransomwares. Elle a été construite autour des principes du Zéro Trust. Nicolas Groh, Field CTO EMEA de Rubrik explique que le stockage est devenu le point central de l’entreprise qui fédère les différentes fonctions de l’entreprise.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises ?

Nicolas Groh : Nous allons présenter la plateforme Rubrik et sa valeur en matière de lutte contre les ransomwares. C’est aujourd’hui une des seules plateformes à avoir été construite autour des principes du Zéro Trust et qui permet de réconcilier les DSI et les RSSI autour de la question de la sécurité et de la restauration des données. Cette année, nous avons encore enrichi considérablement la plateforme avec des intégrations renforcées avec Microsoft.

GS Mag : Quel sera le thème de votre conférence cette année ?

Nicolas Groh : Nous allons souligner l’importance de la sauvegarde face aux attaques ransomwares, et d’expliquer comment une approche de sécurité multi-couche, combinée à une analyse fine de données permet de mieux réagir lorsqu’on est touché par un ransomware.

GS Mag : Quelles sont les principales menaces que vous avez pu identifier en 2022 ?

Nicolas Groh : C’est évidemment les attaques ransomware, auxquelles nous devons toutefois ajouter le facteur humain, qui a fait peser une menace croissante sur les SI cette année. Si les attaques se sont intensifiées, le manque de préparation et la non-application des bonnes pratiques par les entreprises, même par celles qui se pensaient préparées, ont ouvert des failles béantes qui ont mis en péril les plans de reprise et de continuité d’activité.

GS Mag : Quid des besoins des entreprises ?

Nicolas Groh : La première chose dont elles ont besoin, c’est d’assurer l’immutabilité des sauvegardes et la récupérabilité des données. Cela passe par la mise en place de stratégie de sauvegarde reposant sur les principes du Zéro Trust. Les entreprises ont également besoin de mieux préparer leurs PRA/PCA, et surtout de les tester.

GS Mag : De quelle manière votre stratégie est-elle amenée à évoluer pour adresser ces enjeux ?

Nicolas Groh : Rubrik propose une plateforme unifiée qui permet de gérer, de protéger et de classifier les données depuis un point unique. L’objectif est de donner aux entreprises les moyens de notifier les régulateurs, notamment l’ANSSI et la CNIL, en cas d’attaque tout en leur permettant d’identifier l’impact des ransomware sur l’environnement et préparer la restauration une fois le travail d’enquête réalisée.

GS Mag : Quels sont vos conseils en la matière, et plus globalement pour limiter les risques ?

Nicolas Groh : Il faut impérativement sécuriser les accès et les sauvegardes à partir d’une plateforme qui garantit l’immutabilité des données. L’application stricte des préceptes du Zéro Trust est également un impératif. Toutefois, les entreprises ne doivent également pas négliger leurs PRA/PCA. En avoir c’est bien, le tester, c’est mieux. Nous avons vu trop d’entreprises se réfugier derrière des plans de continuité d’activité en principes efficaces, mais qui, parce qu’ils n’avaient jamais été testés, ont montré toutes leurs limites quand elles en avaient le plus besoin.

GS Mag : Enfin, quel message souhaitez-vous faire passer aux RSSI ?

Nicolas Groh : Alors que la sauvegarde était historiquement l’apanage de la DSI, elle est devenue le dernier rempart contre les attaques visant les données, notamment ransomwares. C’est devenu le point central de l’entreprise qui fédère les différentes fonctions de l’entreprise et réconcilie les DSI et les RSSI.


Articles connexes:

Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants