Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Mal préparer son projet cloud : un risque à ne pas prendre !

mars 2022 par Jiliti

De nombreuses entreprises se sont converties ces dernières années au cloud computing, séduites par les promesses de flexibilité, d’agilité et d’efficacité. Souvent, la réalité est toute autre… Pour éviter les déceptions, il est essentiel d’avoir une vision et une stratégie complète des avantages et inconvénients du cloud, pour anticiper au mieux la transition.

Jilit est totalement inscrit dans cette démarche et propose à ses clients des solutions de cloud computing pour sécuriser leurs données au travers de solutions de sauvegarde, d’hébergement externalisé et de services managés.

Voici les conseils de Yohan Parent, Architecte solutions chez Jiliti :

Passer à une infrastructure cloud, qu’elle soit privée ou publique, nécessite une bonne compréhension des nouveaux enjeux technologiques. Il faudra prendre en compte l’ensemble des aspects techniques et humains pour que cette transformation soit un réel succès et que les méthodologies de travail correspondent au mieux à ce nouvel écosystème. Il est également très important de maîtriser les services et garanties proposés par le fournisseur au risque de mettre en péril toute son activité.

Les enjeux du cloud : l’aspect humain souvent mis de côté. L’aspect humain est trop souvent négligé. Or, même si l’utilisation du cloud se fonde essentiellement sur l’utilisation de services, il sera tout de même nécessaire de prévoir des équipes pour gérer la mise en place de l’environnement et de le maintenir au quotidien, avec une contrainte : les compétences techniques liées au cloud computing sont très recherchées par tous les acteurs.

La mise en place d’environnements cloud soulève aussi d’autres questions à ne pas sous-estimer telle que la maîtrise des coûts. Le cloud ne permet pas réellement des économies en tant que telles. Il apporte en réalité de l’agilité et de la flexibilité, qui permettent aux métiers de réellement se concentrer sur la production de valeur ajoutée au sein de leur entreprise et auprès de leurs clients. Pour réellement réduire les coûts dans le cloud, il est fondamental de mixer les types de services et les types d’instances (à la demande, réservées, « spot »), puis, bien évidemment, de superviser l’ensemble des services. Il sera ainsi nécessaire de responsabiliser les équipes, avec la mise en place d’une solution de FinOps.

En définitive, il ne faut pas simplement voir une migration vers le cloud comme un projet classique mais bien comme un projet d’entreprise structurant, qui aura un impact sur les hommes, les coûts et sur la maîtrise du SI. Ce projet structurant doit donc être pensé en amont et géré par des spécialistes de la transformation. Son apport doit être majeur pour la flexibilité et l’agilité des applications et des métiers répondant aux enjeux de l’entreprise.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants