Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les 6 étapes clés d’Everbridge pour renforcer la résilience organisationnelle des entreprises

juillet 2023 par Everbridge

Face à des catastrophes naturelles, des cyberattaques et des menaces terroristes de plus en plus fréquentes, la capacité de résilience des entreprises est devenue prioritaire. Aujourd’hui plus que jamais, les dirigeants se doivent d’assurer le bien-être et la sécurité de leurs employés, en cas d’événements critiques, tout en maintenant leur productivité et compétitivité. Everbridge dévoile les six étapes clés qui peuvent permettre aux entreprises d’améliorer leur résilience, de limiter l’impact d’évènements inattendus et de rebondir.

Dans le cadre de l’enquête mondiale Global Crisis and Resilience 2023 menée par le cabinet de conseil et d’audit PwC, 9 entreprises sur 10 ont déclaré avoir connu des perturbations majeures (autres que la pandémie) ces deux dernières années et pour 76 % d’entre elles, ces dernières ont eu un impact élevé sur leurs opérations. Par ailleurs, près de 2/3 des entreprises ont intégré des principes de résilience dans leur fonctionnement mais seulement 1 entreprise sur 5 a pleinement intégré cette résilience dans sa stratégie. Everbridge conseille aux entreprises de :

Investir dans le personnel :
Le personnel est l’atout le plus précieux de toute entreprise. En investissant dans la formation, l’encadrement des employés et les moyens destinés à préserver leur bien-être, les entreprises peuvent créer un environnement de travail positif et favorable à la résilience. Le personnel d’une entreprise résiliente doit être engagé, responsabilisé et capable de résoudre des problèmes. Selon une étude menée par Deloitte, la plupart des travailleurs attendent de leur entreprise qu’elle remette en question les normes sociétales, qu’elle soutienne leur santé et qu’elle soit plus que jamais tournée vers l’avenir. Les entreprises véritablement résilientes doivent aller au-delà des avantages sociaux classiques et envisager de nouvelles options pour mieux engager leurs collaborateurs.

Développer une culture de la résilience : Un environnement où les employés peuvent tirer les leçons de leurs erreurs et être reconnus pour leurs réussites, et où la collaboration entre toutes les équipes et tous les niveaux hiérarchiques est encouragée, est le fondement d’une culture organisationnelle résiliente.
Mettre en place cette culture nécessite de rassembler les équipes autour d’un même objectif et de valeurs communes. En cultivant une culture forte, les entreprises peuvent créer un sentiment d’appartenance et ainsi améliorer l’engagement, la motivation et la fidélité des employés.

S’appuyer sur un leadership fort : Être un bon dirigeant ne consiste pas seulement à fixer des objectifs et à mettre en œuvre des règles, mais également à créer une entreprise dans laquelle chaque employé est fier de travailler. Le dirigeant doit s’atteler à leur bien-être, favoriser une culture de la résilience et établir des plans de gestion de crise précis. En donnant des orientations claires, en fixant des attentes réalistes et en étant disponibles, ils peuvent instaurer un sentiment de confiance et ainsi surmonter n’importe quelle crise.

Mettre en œuvre des technologies appropriées :
Un dispositif technologique à même d’améliorer la continuité des activités, la reprise après sinistre et la gestion des risques est la clé d’une entreprise résiliente. Les différents outils doivent fonctionner ensemble de manière transparente, voire être sur la même plateforme, et être suffisamment intuitifs pour que n’importe qui puisse les utiliser en cas de sinistre. Avec la bonne technologie, les entreprises peuvent également optimiser leurs opérations, accroître leur efficacité et réduire leurs coûts. En investissant dans des solutions qui contribuent à construire une organisation résiliente, les entreprises ont les capacités de mieux résister aux perturbations et de s’adapter à l’évolution du marché.

Faire preuve d’agilité : En adoptant un état d’esprit et des méthodes de travail agiles, les entreprises peuvent rester flexibles et être mieux armées pour faire face aux imprévus. L’agilité facilite la mise en place de processus de prise de décision et de résolution de problèmes, la capacité à pivoter si nécessaire et l’adaptation à de nouveaux défis qui sont autant d’éléments essentiels d’une entreprise résiliente. Les entreprises peuvent ainsi réagir rapidement en cas d’imprévus, prendre des décisions éclairées basées sur des données et identifier et atténuer les risques avant qu’ils ne deviennent des problèmes majeurs.

Adopter une approche proactive : En cas de catastrophe, adopter une approche proactive de la continuité des activités, de la planification et de la gestion des risques est indispensable. Il est, en effet, essentiel d’identifier en amont les risques et les menaces potentiels et de mettre en place les mesures appropriées pour les atténuer. Cela implique un plan de gestion de crise solide, régulièrement testé et audité pour s’assurer de son efficacité. Les entreprises proactives réagissent plus efficacement, peuvent réduire l’impact d’une éventuelle interruption des activités ainsi que les coûts associés et se remettre plus rapidement.

Enfin, il est également important pour les entreprises de mesurer leur résilience afin de comprendre leur niveau actuel de préparation et d’identifier les domaines à améliorer. L’auto-évaluation de la résilience organisationnelle proposée par Everbridge permet de mesurer la capacité d’une entreprise à répondre et à résoudre des événements critiques.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants