Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’Université de Rennes 1 installe une chaire Jean Monnet dédiée à la gouvernance des données

décembre 2021 par Marc Jacob

Brunessen Bertrand, enseignante-chercheuse à l’IODE (Institut de l’Ouest Droit et Europe) est la nouvelle titulaire d’une chaire Jean Monnet. Portée par l’Université de Rennes 1, la chaire DataGouv permettra d’engager des recherches sur les enjeux politiques et sociaux de la surveillance numérique et sur la sécurisation du partage de données. Elle aura pour objectif principal de former les étudiant·e·s en droit aux préoccupations, aux recherches et aux réalisations de l’Union européenne en la matière.

• La formation au numérique : une priorité pour la Commission Européenne Dans le cadre de la transition numérique européenne, le développement de l’éducation et de la formation au numérique sont des outils essentiels. Pour la Commission Européenne, il est indispensable d’investir dans « les compétences et l’éducation générale aux données ».

Ainsi, la chaire DataGouv permettra l’émergence d’une nouvelle discipline, à travers la création, en 2022, d’un cours sur le droit européen du numérique en Master 2 Droit de l’Union européenne. Les étudiant·e·s seront formé·e·s aux réalités institutionnelles de l’Union européenne et à ses valeurs, et pourront acquérir des connaissances et une expertise scientifique dans un domaine où les enjeux de la société deviennent particulièrement forts, et donc indispensables à la formation des futures générations de juristes.

Brunessen Bertrand souligne cette ambition : « La Chaire DataGouv s’inscrit dans la démarche de l’Université Rennes 1 en faveur du plan d’action européen en matière d’éducation au numérique, avec l’objectif de promouvoir un enseignement innovant en droit européen du numérique. Avec des travaux orientés sur un numérique responsable, conscient de ses impacts sociaux et environnementaux (données de santé, données environnementales, souveraineté numérique), cette Chaire Jean Monnet porte les objectifs d’une Europe plus solidaire et souveraine de la présidence française en 2022 » .

• Former de futur·e·s juristes à même d’accompagner les transitions numériques, environnementales et sanitaires, à l’échelle européenne Brunessen Bertrand souhaite ancrer la chaire dans l’écosystème régional breton, particulièrement développé sur la question du numérique et de la gouvernance des données : elle bénéficiera de l’appui du Pôle d’excellence Cyber, de l’École universitaire de recherche Cyberschool et de l’Université européenne EDUC portées par l’Université de Rennes 1, du GIS M@rsouin, de l’Institut de recherches technologiques b<>com, du Labex CominLabs. Elle bénéficiera aussi de l’appui de de la Région Bretagne qui a adopté une stratégie recherche et innovation pour développer des services numériques de proximité, accessibles à tous et moins impactants pour l’environnement. Avec un axe orienté vers la gouvernance des données de santé, Madame Bertrand travaillera également avec les équipes de recherches du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rennes, pour pouvoir prendre appui sur des experts en gouvernance des données de santé et en recherche médicale, ainsi qu’avec les chaires Jean Monnet implantées à Rennes (Université de Rennes 1, Sciences Po Rennes, EHESP) pour leur expertise sur le plan scientifique.

Pour Sébastien Le Picard, Vice-président Projets européens, « La chaire DataGouv, attribuée à la professeure Brunessen Bertrand à la veille de la présidence française de l’Union européenne, va permettre à l’Université de Rennes 1 d’offrir à ses étudiants, et à toutes celles et ceux de l’alliance EDUC, un enseignement approfondi des problématiques du numérique et de la gouvernance des données, notamment dans le domaine de la santé où l’actualité sanitaire a mis en exergue le besoin d’expertises. Grace à cette nouvelle chaire Jean Monnet, nous allons pouvoir former de futur·e·s juristes à même d’accompagner les transitions numériques, environnementales et de santé globale, à l’échelle européenne » .

Ce sera aussi l’occasion de collaborer avec d’autres universités étrangères grâce aux nombreuses relations développées dans le monde (avec l’Université d’Ottawa au Canada) et dans l’Union européenne (avec les universités de Louvain et de Namur en Belgique) : la chaire DataGouv permettra d’élargir encore ces liens. Le développement de coopérations avec d’autres universités européennes.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants