Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Edge Computing : OpenStack lance StarlingX

octobre 2018 par Emmanuelle Lamandé

StarlingX, la plate-forme d’edge computing et de cloud IdO open source optimisée pour les applications à faible latence et haute performance, est désormais disponible dans sa première version. Le projet a été lancé en mai en tant que projet pilote porté par l’OpenStack Foundation (OSF) et s’appuie sur du code fourni par Wind River et Intel Corporation.

StarlingX offre de nouveaux services visant à combler les lacunes de l’écosystème de cloud edge open source afin de répondre aux exigences strictes des cas d’utilisation et scénarios edge dans les applications industrielles et de transport. En outre, StarlingX exploite les composants de projets, comme Ceph, OpenStack et Kubernetes, et les complète à l’aide de nouveaux services, tels que la gestion de la configuration et des erreurs tout en mettant l’accent sur les exigences clés : haute disponibilité (HA), qualité de service (QoS), performance et faible latence.

Ces cas d’utilisation témoignent de la nécessité d’une infrastructure edge et IdO ultra-performante :
- Cas d’utilisation de 5G à ultra faible latence et d’IoT industriel y compris les véhicules autonomes (drones, voitures, camions), les réseaux d’accès radio sur cloud et les villes et bâtiments intelligents (comptage et surveillance)
- Les applications de Multi-access edge computing, y compris la réalité augmentée et la réalité virtuelle (AR/VR) ainsi que la géolocalisation liée au commerce de détail
- Applications à large bande passante et à grand volume, y compris la vidéo mobile haute définition, la diffusion de contenu, la mise en cache et la surveillance
- Services cellulaires destinés aux entreprises pour les stades et sites à haute densité
- Universal customer premise applications (uCPE)

Cette nouvelle publication reflète la croissance de la communauté StarlingX, avec 1 329 engagements venant de 84 contributeurs, y compris, notamment, les développeurs représentant Wind River, Intel, 99Cloud, China UnionPay, SUSE, Fujitsu, et NEC.

Capacités clés :

- Gestion de la configuration — Le code offre des services de configuration des nœuds et de gestion des stocks avec découverte automatique et configuration des nouveaux nœuds, essentiels au déploiement et à la gestion d’un grand nombre de sites distants ou difficiles d’accès. L’interface utilisateur graphique Horizon et l’interface de ligne de commande gèrent l’inventaire des CPU, des GPU, de la mémoire, des pages volumineuses et du matériel de crypto/compression.

- Gestion des erreurs — Les utilisateurs peuvent définir, effacer et interroger des alarmes et journaux personnalisés pour les événements importants sur les nœuds d’infrastructure et les ressources virtuelles telles que les VM et les réseaux. Les utilisateurs ont accès à la bannière de Liste des alarmes actives et Comptage des alarmes actives sur l’interface graphique Horizon.

- Gestion de l’hôte — Le logiciel offre une fonctionnalité de gestion du cycle de vie pour gérer les machines hôtes via une interface REST API. Cet outil non lié à un fournisseur détecte les défaillances de l’hôte et lance la restauration automatique en offrant une surveillance et des alarmes liées à la connectivité du cluster, les défaillances critiques des processus, les seuils d’utilisation des ressources et les pannes matérielles. L’outil est également lié au contrôleur de gestion de la carte pour la réinitialisation hors bande, la mise sous/hors tension et la surveillance des capteurs matériels, il partage également l’état de l’hôte avec les autres composants StarlingX.

- Gestion des services — Permet la gestion du cycle de vie des services en fournissant une haute disponibilité grâce à des modèles de redondance tels que N+M ou N sur plusieurs nœuds. Le service prend en charge l’utilisation de liens redondants pour éviter les erreurs dites de split-brain ainsi que la surveillance active ou passive permettant de spécifier l’impact des pannes de service avec une architecture entièrement orientée données.

- Gestion des logiciels — Ce service permet aux utilisateurs de déployer des mises à jour de correction de contenu ou de nouvelles fonctionnalités à l’aide d’un mécanisme cohérent applicable à toutes les piles d’infrastructure, du noyau aux services OpenStack. Le module peut effectuer des mises à jour continues et prend en charge la parallélisation et le redémarrage de l’hôte, permettant de déplacer des charges de travail hors du nœud à l’aide de la migration en direct.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants