Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

David Emm, KasperskyLabs, UK : les utilisateurs restent toujours le maillon faible

janvier 2013 par Marc Jacob

David Emm, Senior Regional Researcher, UK, Global Research & Analysis Team KasperskyLabs, UK a rappelé qu’en matière de menaces, la limite des outils sont les utilisateurs. Pour lui, ils restent le véritable maillon faible pour les pirates informatiques. Toutefois, il considère que trop souvent on oublie que les « utilisateurs » sont aussi des personnes avec qui il faut établir un véritable dialogue.

David Emm, KasperskyLabs, UK a mis en avant la faiblesse liée au facteur humain. Il a mis en avant que seulement 1% des attaques étaient des attaques ciblées. Ces dernières utilisaient souvent l’ingénierie sociale pour aboutir. Aujourd’hui, elle se porte de plus en plus sur les Smartphones et les ordinateurs portables. L’objectif des pirates n’est plus seulement de voler des données mais aussi d’atteindre à l’e-réputation des personnes et/ou des organisations.

Bien sûr, les outils de protection existent, mais le facteur humain étant au centre de ces attaques, il s’agit de sensibiliser les utilisateurs bien sûr en les informant, les éduquant, en travaillant sur les facteurs psychologiques. Dans cette démarche il faut se rappeler que les utilisateurs sont aussi des individus. Il a insisté sur la qualité des médias utilisés et des messages délivrés pour améliorer la compréhension et donc le niveau de sensibilisation des employés en particulier en matière de gestion des mots de passe.

En conclusion, il a rappelé en matière d’outil, les fondamentaux des antivirus et de leurs fonctionnalités a minima : HIPS, détection par signature, antimalwares divers…




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants