Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Comment vérifier si une pièce jointe est sûre ?

juin 2023 par Arnaud De Backer Channel Sales Manager EMEA Chez Keeper Security

Les cybercriminels utilisent souvent des e-mails d’hameçonnage pour vous inciter à cliquer sur des liens ou des pièces jointes malveillants. En cliquant sur ces escroqueries, vous pouvez déclencher une infection par un logiciel malveillant qui risque de compromettre toutes vos données sensibles. Avant de décider de cliquer sur une pièce jointe, vous devez vous assurer qu’elle peut être ouverte en toute sécurité.

Les risques liés à l’ouverture de pièces jointes dangereuses

Lorsqu’un logiciel malveillant réussit à s’installer sur votre ordinateur, il peut enregistrer vos frappes au clavier, faire des captures d’écran de votre activité et compromettre l’appareil photo ou le microphone de votre ordinateur. Les cybercriminels utilisent les logiciels malveillants pour voler vos données sensibles, telles que les informations de connexion à votre compte ou vos numéros de carte de crédit.

3 conseils pour vérifier la sécurité d’une pièce jointe à un e-mail

· Vérifiez deux fois l’identité de l’expéditeur : De nombreux cybercriminels usurpent le nom des expéditeurs pour faire croire qu’ils proviennent d’une source fiable. Au lieu de cliquer sur la pièce jointe, contactez l’expéditeur par un autre moyen de communication pour confirmer qu’il s’agit bien de la personne ou de l’organisation qui l’a envoyée.

· N’ouvrez pas les pièces jointes marquées comme spam : Veillez à ne pas ouvrir les pièces jointes de vos e-mails marqués « indésirables », car il s’agit probablement de tentatives d’hameçonnage.

· Utilisez un logiciel antivirus pour analyser les pièces jointes : Certains logiciels antivirus présentent l’avantage de pouvoir également analyser les pièces jointes de vos courriels pour vérifier qu’elles sont sûres.

Quelles sont les pièces jointes qui peuvent être ouvertes en toute sécurité ?

Certaines pièces jointes peuvent-être ouvertes sans crainte à l’instar des fichiers images ou vidéos : .JPEG, .PNG, .GIF, .TIF, .TIFF, .MPEG, .MPG, .MP3, .MP4, .WAV, .MOV... Au contraire, certains fichiers sont plus susceptibles d’être malveillants comme fichiers.EXE, .DOC, .DOCX, .XLS, .XLSX, .PPT, .DMG, .ZIP, .RAR ou .HTML. Avant de décider de cliquer sur ce type de pièces jointes, prenez des précautions telles que l’utilisation d’un logiciel antivirus et confirmez l’expéditeur.

Que faire si vous cliquez sur une pièce jointe dangereuse ?

1. Déconnectez votre appareil d’Internet : Les logiciels malveillants peuvent se propager via votre réseau WiFi et infecter d’autres appareils connectés au même réseau s’ils restent connectés.

2. Modifiez vos mots de passe et activez le MFA : Un gestionnaire de mots de passe vous aidera à créer des mots de passe forts et uniques pour chacun de vos comptes et à les stocker en toute sécurité pour que vous ne les oubliiez jamais. En plus de changer vos mots de passe, activez l’authentification multifacteurs (MFA).

3. Recherchez les virus et autres logiciels malveillants sur votre appareil : Si un antivirus est déjà installé sur votre ordinateur infecté, lancez une analyse afin d’éliminer les logiciels malveillants de votre appareil. Certains logiciels malveillants et virus peuvent vous empêcher de télécharger un logiciel antivirus. Dans ce cas, vous aurez besoin de l’aide d’un professionnel.

4. Surveillez les activités suspectes : Soyez attentif à toute activité suspecte, comme des achats que vous n’auriez pas effectués ou des tentatives de connexion inhabituelles sur l’un de vos comptes.

L’un des meilleurs moyens d’éviter d’être victime d’une escroquerie par hameçonnage est de savoir comment la repérer. Cela signifie qu’il faut savoir reconnaître les signaux d’alarme, comme les pièces jointes non sollicitées. À titre préventif, utilisez toujours des mots de passe forts pour chacun de vos comptes et activez toujours la fonction MFA. Plus votre cyberhygiène est solide, plus vous et vos données serez en sécurité, même si vous tombez accidentellement dans une escroquerie et cliquez sur une pièce jointe ou un lien malveillant.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants