Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Attaques ransomware sur les NAS : le commentaire de Christophe Lambert, directeur technique de Cohesity

décembre 2019 par Christophe Lambert, directeur technique de Cohesity

Suite à la découverte de menaces spécifiquement tournées vers les NAS, des systèmes de stockage des données particulièrement rependus en entreprise, voici le commentaire de Christophe Lambert, directeur technique de Cohesity.

Les NAS d’entreprise ont considérablement évolué ces dernières années. De simple unité de stockage et de partage de données, ils sont devenus, pour de nombreuses entreprises, une plate-forme applicative majeure. Certaines entreprises comptent sur leurs NAS pour des applications critiques. Cette concentration des données, des sauvegardes et des applications en un seul point en fait une cible idéale pour les cybercriminels qui veulent prendre en otage une entreprise et en retirer une rançon.

En déployant des attaques ciblant spécifiquement les NAS, les cybercriminels ont réalisé qu’ils pouvaient paralyser les activités des organisations et forcer les décideurs à payer rapidement des rançons. Le blocage des fichiers de sauvegarde limite largement les possibilités de retour à la normale.

Plus que jamais, il est impératif que les entreprises se tournent vers les nouvelles technologies qui redéfinissent la gestion des données et offrent la possibilité d’exécuter des fonctions d’antivirus, d’audit de fichiers et de vérification de l’accès aux fichiers sur la plate-forme, plutôt que vers une infrastructure coûteuse à l’extérieur du NAS lui-même. Si les entreprises se dotent de solutions de protection des données de ce type, capables d’isoler complètement les données de production des copies de sauvegarde et des applications exécutées directement sur le NAS, elle peuvent largement se prémunir contre les attaques de ransomware, même de dernière génération.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants