Search
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Enquête Check Point Software Technologies : 71 % des entreprises jugent que les terminaux mobiles ont fait augmenter le volume d’incidents de sécurité

février 2012 par Check Point

Check Point® Software Technologies Ltd. annonce les conclusions d’un nouveau rapport indiquant que le nombre de personnes se connectant à l’aide d’un terminal mobile à leur réseau d’entreprise a plus que doublé au cours des deux dernières années, et que quasiment la moitié de ces appareils contiennent des données sensibles. Ce rapport intitulé The Impact of Mobile Devices on Information Security (Les conséquences de l’utilisation des terminaux mobiles sur la sécurité des informations) montre que 71 % des entreprises jugent que les terminaux mobiles ont provoqué une augmentation des incidents de sécurité. Le rapport cite de graves inquiétudes au sujet de la perte ou de la diffusion publique des informations sensibles stockées sur les appareils des salariés, sous la forme d’e-mails d’entreprise (79 %), de données clients (47 %) et d’informations de connexion au réseau (38 %).

Les smartphones et les tablettes qui continuent à se répandre dans les environnements d’entreprise apportent beaucoup d’avantages à leurs utilisateurs : amélioration de l’efficacité et facilité d’accès à une multitude de ressources, entre autres. Les entreprises acceptent donc peu à peu cette tendance, mais les administrateurs informatiques ont du mal à sécuriser une telle variété d’appareils et de systèmes d’exploitation et à protéger l’organisation contre la perte de données et les menaces inhérentes à ces terminaux.

« La banalisation de l’informatique est une des premières préoccupations des DSI pour l’année 2012. Nous avons donc souhaité interroger les administrateurs au sujet des problèmes de sécurité auxquels ils doivent faire face dans le domaine de l’informatique mobile », explique Juliette Sultan, responsable du marketing international chez Check Point Software Technologies. « L’explosion des appareils mobiles se connectant aux réseaux d’entreprise multiplie les risques de perte de données et rend la gestion de la sécurité beaucoup plus complexe. Nous pensons que cette tendance va continuer à se renforcer en 2012, ce qui va encourager les entreprises à mettre en œuvre des règles d’accès distant afin de minimiser la fréquence, le niveau de risque et les coûts associés à la sécurisation de l’entreprise mobile. »

Principales conclusions du rapport :

· Une augmentation du nombre d’appareils mobiles se connectant aux réseaux d’entreprise : Environ 94 % des entreprises interrogées ont vu augmenter le nombre d’appareils mobiles se connectant à leur réseau. Pour 78 % des répondants, ce chiffre a plus que doublé en deux ans.

· Les appareils mobiles les plus répandus et les risques associés pour la sécurité : Les appareils Apple (30 %) et BlackBerry (29 %) sont les plus utilisés pour des connexions aux réseaux d’entreprise. Ils sont suivis par les appareils sous Android (21 %). Quasiment la moitié des répondants (43 %) pensent que les appareils Android présentent un problème de sécurité plus important pour les entreprises.

· Le comportement des salariés a des conséquences sur la sécurité des données mobiles : Les entreprises pensent en majorité que le manque de sensibilisation des salariés aux problèmes de sécurité constitue le principal facteur de risque concernant les données mobiles. Viennent ensuite la navigation Web sur mobile (61 %), les connexions Wifi non sécurisées (59 %), la perte ou le vol de l’appareil (58 %) et le téléchargement d’applications malveillantes (57 %).

· Une corrélation entre le développement des appareils mobiles et les incidents de sécurité : Environ 71 % des entreprises pensent que les smartphones et les tablettes ont contribué à faire augmenter le volume des incidents de sécurité dans leur organisation au cours des deux dernières années.

· De nombreux appareils mobiles contiennent des données sensibles propres à l’entreprise ou à ses clients : Les appareils personnels ou d’entreprise contiennent ou consultent souvent des informations sensibles très variées : e-mail (79 %), données des clients (47 %) et informations de connexion aux bases de données ou applications de l’entreprise (38 %).

Check Point est un leader de la protection des données mobiles depuis plus de onze ans. En réponse aux besoins des entreprises constamment soumises au défi de la sécurité des données et de la banalisation de l’informatique, Mobile Access Software Blade de Check Point, fournit une connectivité SSL VPN avancée et une technologie de chiffrement qui les protègent contre les menaces associées à la mobilité en cas de connexion au réseau de l’entreprise, en tous lieux et à tous moments.

« Une bonne stratégie de sécurité mobile doit se concentrer sur la formation des salariés aux règles de sécurité, tout en simplifiant la gestion et en mettant en place des contrôles d’accès sécurisés et adaptés, afin de protéger les données lors des accès mobiles. Check Point apporte à ses clients ce niveau de flexibilité. Nos solutions permettent aux entreprises de sécuriser tous leurs réseaux, point finaux et appareils mobiles, avec une vision complète de l’environnement de l’entreprise », conclut Juliette Sultan.


L’étude mentionnée ici a couvert 750 professionnels de la sécurité et de l’informatique aux États-Unis, au Canada, en Allemagne et au Japon. L’échantillon comprend des organisations de toutes tailles et dans de multiples secteurs (finances, industrie, défense, grande distribution, santé et éducation).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants